Pokémon Best Wishes

Pokémon Best Wishes est un forum convivial ayant pour thème les Pokémon. Il y a de tout : des jeux, des distributions et même des partenariats!!! Pokémon Best Wishes est un forum qui a été créé le 16/11/10.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 (fanfiction) Le joyau de vie.

Aller en bas 
AuteurMessage
roro0427
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 20/03/2011
Age : 24
Localisation : Petit village paumé du fin fond de la France XD

MessageSujet: (fanfiction) Le joyau de vie.   Lun 21 Mar - 20:42

Bonjour ! Avant toute chose, je préfère vous prévenir tout de suite : Cette fic n'a strictement aucun lien avec Pokémon (sauf le titre, vous l'aurez remarqué^^). C'est ma toute première fiction, inachevée. Je l'ai écrit en compagnie d'une grande amie à moi : 5 chapitres ont été écrits. Je vous laisse découvrir les deux premiers chapitres, plus courts que les autres.

CHAPITRE 1
Une drôle d'escapade


Le tonnerre grondait. La pluie tombait. L'orage éclatait. L'interminable bruit des gouttes tombant sur le sol grondait dans les oreilles d'Apala. Elle était seule. Pas seule, les arbres se tortillaient dans un bruit de feuillage et l'entouraient avec leurs branches effrayantes. Elle avait peur, elle avait froid, elle avait faim. « Le village n'est plus qu'à 3 kilomètres », dit-elle. Voltnair s'occupera de moi. » Une lueur vint dans son esprit : une idée. N'importe quel dragon sais voler. « Papa et maman ne voulaient pas que je le fasse », soupira Apala. La faim, le froid, la souffrance, la peur, malgré la courte distance qui séparait Apala de son village, elle, déboussolée, décida désespérément d'essayer. Elle couru, couru et déploya ses grandes ailes habiles mais fragiles.
Impossible de décoller. La fatigue est trop intense. Elle n'a qu'à marcher.


LE LENDEMAIN


Apala se réveilla sur une roche, mais sous un toit, pendant que Voltnair lui préparait une boisson à la feuille de menthe et écailles de thon fraîchement pêché ce matin.
-Comment vas tu, Apala ?, dit Voltnair.
-Je suis épuisée, dit-elle.
-Bois ça, ça te fera du bien.
-D'accord.
Le goût de cette chose était absolument infecte. Apala réagit à cette substance bleue-verte en régurgitant le contenu de sa gorgée.
-Berk ! C'est immonde !
-Je sais, mais cela te redonnera des forces.
-Je... Je n'y arrive pas
-Fait un effort !
-Au fait … M....
Apala perdit connaissance à ce moment précis. Voltnair, affolé, fit les cent pas autour de cette pierre ovale en attendant son réveil.
Quelques jours plus tard, Apala ouvrit les yeux. Bizarrement, elle allait mieux. La fatigue l'avait abandonnée.
-Apala ! Tu m'as fait peur !, dit Voltnair.
-Excuse-moi, je n'allait pas bien mais... maintenant ça va mieux.
-Normal, cela fait quatre jours que tu dors ! Je me suis vraiment inquiété !
-Quatre jours ?! C'est impossible ! Excuse moi de t'avoir encombré aussi longtemps...
-Cela ne fait rien, Apala. Il est normal que je fasse de mon mieux pour t'aider. Tu compte tellement pour moi...
-Raconte-moi … je ne me souviens pas être arrivée jusqu'ici, chez toi. Es-ce toi qui m'as trouvé ? Pourquoi je n'entend pas les rires des enfants qui jouent habituellement dans ton jardin ? Pourquoi tout me semble vide ? Pourquoi ai-je l'impression que l'on est seuls ? Sommes-nous réellement au village ? Où sont mes parents ?!
-Eh bien … c'est une longue histoire …
-Raconte-moi ! Je te l'ai demandé !
-Très bien.
Voltnair paraissait embarrassé, au point de se tordre les pouces.
-Alors ? Je veux tout savoir ! ,dit Apala, impatiente.
-Pendant ton absence... Des inconnus sont arrivés et nous ont chassés du village.
-Quoi ?? Mais...
-Laisse moi donc continuer, Apala. Notre chef Chronos a décidé de les affronter, repris Voltnair. Il a malheureusement échoué et nul ne sais où il est.
-C'est horrible ! Mais … mes parents …
-Ils ont été courageux. Ils se sont décidés à rester le temps que leur seule raison de vivre, toi, Apala, revienne de la forêt.
-Mais... où sont ils ?!
Apala était paniquée, elle avait peur, elle s’inquiétait, ses parents sont les seules personnes du village envers qui son amour était aussi fort.
-J'y viens, repris Voltnair. Le clan est donc parti, sans Chronos et tes parents.
-Ils ont tenu à rester pour m'attendre !
-Oui, Apala, mais...
-Mais quoi ??!
-Nul ne les a jamais revus depuis.
-Mais …
-Ai-je répondu à toutes tes questions ?
-Non.
-Alors je reprend. Tu n'entends plus les rires des enfants car nous ne sommes pas au village. Nous en sommes très loin. Nous ne sommes pas seuls, c'est Cristal qui t'as trouvé et t'as ramené jusqu'à mon abri.
-Cristal ?! Elle est avec toi ?
Cristal était l'institutrice du village. Apala était en cours de sa dernière année d'apprentissage. Cristal était chargée de former les jeunes dragons à leur future vie.
Une ombre se dessinait vers la porte donnant dehors. Cristal en passa le pas, et couru aussitôt vers Apala en la voyant éveillée auprès de Voltnair et s'écria :
-Apala ! Comment te sens-tu ?!
-Tout va bien, repris Apala, je suis heureuse de te voir mais...
-Mais quoi, Apala ?, dirent Cristal et Voltnair en s'interrogeant.
-Mais je ne peux pas rester.
-Pardon ? Apala, tu reste ici quoi qu'il arrive ! Tu n'as que 12 ans !, fit Cristal.
-Mes parents ont eu assez de courage pour faire face à des ennemis plus forts qu'eux pour me sauver. A mon tour de faire de mon mieux pour les retrouver.
-Tes parents n'apprécieraient pas que je te laisse mettre ta vie en danger, Apala ! , dit Voltnair
-Je me fiche de ce qu'ils pensent ! Je ne demande l'avis de personne ! Je veux et j'irai les chercher ! Jusqu'à ce que je les ai retrouvés, vivants … ou morts.
Apala éclata en sanglots. Rien ne pouvait plus lui faire de mal que la mort de ses parents. L'aile jaune de Voltnair couvrit la tête d'Apala, qui se sentit tout de suite apaisée de sa réaction improbable. Ses parents étaient vivants. Elle le savait.





CHAPITRE 2
Digger


Apala se leva donc sur ses pattes et sa dirigea vers la sortie. Quelle ne fut pas sa surprise quand elle découvrit qu’elle avait passé la nuit avec Voltnair et Cristal au bord d’un gouffre, suspendu dans le vide !
-Mais je ne sais pas bien voler pour traverser une telle distance ! Dit-elle en fondant en larmes.
-Je ne peux pas t’accompagner, dit Cristal. Je dois rester ici.
-Voltnair, toi ! Tu a des grandes ailes puissantes ! Amène-moi de l’autre coté. Proposa Apala, désemparée.
-Non. Je dois rester avec Cristal car ici, les chauves-souris sont nombreuses et dangereuses.
-Bon, vous n’avez pas l’air de vouloir m’aider ! J’y vais. Seule.
Elle s’approcha donc du gouffre et battait de ses petites ailes. Elle arriva à décoller, et s'envola. Cristal et Voltnair étaient très embarrassés car ils savaient qu’elle n’y arriverait pas seule. Mais pourtant, ils croyaient si fort en elle ! Elle ne pouvait pas échouer.
Apala avait fait la moitié du parcours, quand elle sentit que la force l’abandonnait peu-à-peu. Et c’est là qu’elle sut qu’elle allait tomber. Tout à coup, ses ailes se replièrent sous elle et elle dégringola le long de la paroi rocheuse.
-Elle est morte ?!
-Non, Cristal. Elle s’en sortira. Dit Voltnair avec un regret immense.

Apala se réveilla, sonnée et inquiète. Elle se leva, mais elle n’arrivait pas à tenir debout. Une ombre passa soudainement devant elle.
-Qu… Qui… Qui est là ?
-C’est plutôt à toi, que je dois demander cela ! Que fais-tu ici, à la grotte de vie ?
-La grotte de vie ? Mais qui es-tu, à la fin ? Demanda-t-elle impatiente. Et c’est quoi, cette grotte de vie ?
-Je m’appelle Digger, et la grotte de vie est un lieu sacré ou les dragons peuvent aller pour se reposer. Et seuls les habitants des Grottes Pointues peuvent y accéder !
-Je suis navrée. Je m’appelle Apala et je vivais au village des Prairies aux cratères. Je recherche mes parents.
-Tes parents ? Les miens aussi ont disparus. Viens chez moi, je vis avec ma sœur.
Digger était un dragon Jaune avec des ailes d’une grande envergure. Une fois chez lui, il lui présenta sa sœur Opale, une dragonne blanche qui avait environ 11 ans. Digger avais le même âge qu’Apala : 12 ans.
Ils discutèrent et rigolèrent un peu ensemble. Apala commençait à beaucoup apprécier ces deux dragons, qui lui offrirent l’hospitalité pour la nuit. Le lendemain, ils décidèrent de partir ensemble rechercher leurs parents. Mais Opale préféra rester dans ses montagnes natales. Apala et Digger prirent donc le chemin de la sortie de la ville. Entre eux s’était lié une certaine amitié, une force indestructible, même si elle ne s’était formée qu’en quelque paroles.
Une fois sortis des montagnes, ils se dirigèrent vers la plaine d’en face. En réalité, ils ne savaient vraiment pas où aller.
-Des chauves-souris ! hurla Digger,
déjà en position d’attaque. Il en attrapa une au vol et la saisit entre ses griffes, puis lui arracha les ailes grâce à ses crocs puissants. Apala, elle, les esquivait avec beaucoup d’agilité. Tout à coup, Digger se mit à crier ; Apala se retourna et vit Digger se faire mordre et griffer par les chauves-souris. Il saignait abondamment et les attaquants étaient de plus en plus nombreux – des centaines, de l’avis d’Apala – à se jeter sur lui. Une grande ombre noire passa soudain au dessus d’eux et atterrit à coté de Digger pour l’aider. C’était un grand dragon rouge assez massif, légèrement plus grand que Voltnair et semblait très puissant. D’un coup de griffe, il mis à terre les assaillants qui lui barraient la route et les tua toutes jusqu’à la dernière. Quand il n’y eu plus aucune chauves-souris en vue, l’inconnu se présenta à Apala.
-Je m’appelle Lustar, un dragon des montagnes d’ici. Je vois que ton cop… Digger ?! C’est bien toi ?
-Lustar ! Dit Digger dans un souffle. Tu nous à suivis !
Apala avais du mal à croire qu’un inconnu les ai suivis, mais elle ne dit rien pour autant.
-Oui. Je voulais savoir ou tu allais. Et qui est cette jolie dragonne ?
Il avait ponctué les deux derniers mots par un clin d’œil qui mit tout de suite mal à l’aise les deux jeunes.
-Je m’appelle Apala et nous sommes partis chercher nos parents. Dit-elle d’un ton sec.
-Je n’ai rien insinué, voyons ! Rentre chez toi, Apala. Et toi Digger, tu rentre au village.
-Non. Nous partons, c’est décidé !
-TU RENTRE A LA MAISON DESUITE !
-Il avait grogné ça avec tant de force que les jeunes s’étaient figés de peur.
-Non, dit Digger. J’ai tout perdu. Opale est entre de bonnes mains, je n’ai donc pas de raisons de rentrer.
A la grande surprise des deux, Lustar acquiesça.
-Bien. Partez. Adieu.
Sur ce, il s’envola.
-On a dû le contrarier.
-Oui.
Ils allèrent donc dans la forêt voisine. Ils s’endormirent contre un saule pleureur. Soudainement, leurs rêves s’assombrirent et se transformèrent plutôt en horrible cauchemars. Des dragons hurlaient de terreur contre une menace invisible. Des centaines mourraient dans d’atroce souffrance. De famine ? De maladies ? D’un combat ? Non, pourtant le gibier abondais, les plantes médicinales entourais la zone et aucun ennemis en vue. En vue…


Voilà pour les deux premiers chapitres, je préfère couper en plusieurs posts.
N'hésitez pas à poster vos commentaires pour m'aider à m'améliorer :ok:


Dernière édition par roro0427 le Dim 27 Mar - 0:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tranchodon
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 16/11/2010
Age : 20
Localisation : Je suis a Isshu sur l'ordi du centre pokémon

MessageSujet: Re: (fanfiction) Le joyau de vie.   Mar 22 Mar - 4:51

on peut voire que t'es bien inspiré

_________________
Tranchodon:

CA SoulSilver :1849-8322-5745
CA Heart Gold:3653-7852-7173
CA Blanche:2064 8626 3730
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemonbestwishes.1fr1.net
roro0427
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 20/03/2011
Age : 24
Localisation : Petit village paumé du fin fond de la France XD

MessageSujet: Re: (fanfiction) Le joyau de vie.   Mar 22 Mar - 14:15

Inspiré de quoi ? tu insinues que j'ai copié ou tu parles simplement d'inspiration ? A part le titre qui vient de pokémon et CERTAINS noms que je sors de spyro, j'ai tout inventé.
Le chapitre 3 arrive à 14h (Il est prêt).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roro0427
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 20/03/2011
Age : 24
Localisation : Petit village paumé du fin fond de la France XD

MessageSujet: Re: (fanfiction) Le joyau de vie.   Mar 22 Mar - 16:01

Et voici sans plus attendre le chapitre 3


CHAPITRE 3
La vérité ?


Apala se réveilla en sursaut. Elle était un peu affolée de ce cauchemar si sombre. Elle se leva, soupira et décida d'aller chercher quelques feuilles, quelques racines et un peu de sève pour faire un bandage à son compagnon. Sur son chemin, elle culpabilisa.
"Je suis en train de mettre la vie de Digger en danger ! Il est si gentil de venir avec moi. Je dois réagir ! Je m'en voudrai à mort s'il arrivait quelque chose. Je dois lui dire."
A son retour, Apala déposa ses trouvailles au pied d'un arbre voisin et se mit à ouvrager. Une racine, une feuille, on selle le tout avec de la sève, et on recommence. Elle reprit cette tâche une vingtaine de fois et fixa son œuvre, satisfaite.
Digger se réveilla avec quelques gémissements.
-Donne ta patte, fit Apala.
-D'accord.
Apala entortilla sa patte avant droite rouge de sang avec le bandage.
-Merci beaucoup, fit Digger.
-Ce n'est rien. Je voulais te parler de quelque chose.
-Je t'écoute, répondit Digger.
-Lustar avait raison, tu aurais du rentrer à ton village. Je ne veux pas être la cause de quoi que ce soit., fit Apala.
-Tu rigoles ? Je veux t'aider.
-C'est dangereux. Nous ne partons pas pour trois jours. Je ne sais même pas quand nous reviendrons, même pas SI on reviendra. On pourrait mourir tous les deux là-bas.
-Je viens.
Apala baissa la tête, désespérément, puis fit :
-Très bien.
Les deux compères repartirent ensemble vers le fin fond de la forêt.

**

-Ils sont là.
-Je vois.
-Attaquons !
-Non.
-Pourquoi ?
-Parce que.
-Parce que quoi ?
-Il est trop tôt. Nous attaquerons quand ils seront épuisés.

**

Nos deux amis marchaient. Depuis deux bonnes heures déjà, quand Digger entendit un bruit suspect.
« CRAK »
Il sursauta, affolé, et Apala lui demanda ce qu'il avait. Celui-ci répliqua :
-J'ai entendu quelque chose !
-Es-tu sûr ?
-OUI !
-Nous sommes en danger ?!
-Je … Je crois que oui.
-Prudence.

**

-C'est le moment ?
-Non, je crois qu'ils nous ont repérés.
-Attendons.

**

Digger tremblait. Apala aussi.
-J'ai peur., fit Digger.
-Moi aussi. Mais je t'avais prévenu à ce qui nous attendait.
-Je sais, et je ne regrette rien !
-Je pense que si, repris Apala d'un ton d'amusement.
-Arrête de rigoler, Apala !
Ils continuèrent de marcher dans un silence qu'un nouveau craquement rompu.
Tous deux sursautèrent, apeurés, d'un air en même temps affolé et interrogateur.
Digger fit :
-Ce … ce n'est certainement qu'une souris … ou un simple chat... ou...
-ATTENTION !!
Noir total. Les deux dragons avaient été assommés par … quelque chose, assez violemment.
Deux heures plus tard, Tous deux se réveillèrent. Leurs yeux s'habituèrent progressivement à l'obscurité de cette caverne poussiéreuse.
Ils étaient complètement déboussolés.
-Digger ?, fit Apala.
Pas de réponse.
-Digger ! Tu es là ?
Silence complet. La jeune dragonne commença à s'affoler. Quand elle voulu partir en courant, elle s'aperçut qu'une chaîne la retenait. Elle était coincée ici. Mais pour combien de temps. Elle soupira et chuchota :
« Digger. Où es-tu. »
-Oh, il n'est pas très loin., Fit une voix dans l'obscurité.
-Qui êtes vous ??!, Repris Apala
La créature se montra à la lumière, si brusquement qu'elle effraya Apala.
Cette chose était de taille moyenne, un peu plus petite que notre dragonne.
Une massue était suspendue à sa ceinture. Il était … Vert, et de forte corpulence malgré sa taille normale.
C'était une sorte … de mini-ogre.
-Vous êtes un enfant ?, fit Apala.
-Oui, j'ai six ans !
-Où est Digger ?
-Ne t'inquiète pas, mon papa s'occupe de lui.
-QUOI ????
-Pas de panique, il prépare juste le dîner !
-Non !!!! Impossible ! Détache-moi immédiatement ! Je te l'ordonne !
-Mon papa m'a dit de ne surtout pas te détacher avant que ce soit ton tour.
-Je … NE passerai PAS à la casserole !
-Mais j'ai faim !
-DETACHE MOI SUR LE CHAMPS !!!!!
Le gamin s'en alla en pleurnichant.
Apala, prise d'une fureur intense chargea à fond et brisa la chaîne, avant de courir après l'enfant.
Celui-ci la mena jusqu'à une grande selle pleine de marmites. Le père était là, en train de couper quelque chose avec un grand sabre.
-Papa ! Elle veux partir !, fit le gosse.
-C'est déjà fait ! , repris Apala. Où est … MAIS QUESQUE VOUS COUPEZ !!!???
-Ben le repas ! , résonna la voir écaillée de ce grand ogre.
En effet, celui-ci mesurait plus de six mètres de hauteur et était très corpulent … et laid. Cela n'avait guerre interpellé Apala qui ferai n'importe quoi à cause de sa fureur.
Une morceau du bandage traînait sur le tabouret. Elle pensa soudainement à celui qu'elle avait confectionné deux heures plus tôt.
Apala n'en croyait pas ses yeux, quand tout à coup une voix retentit à l'autre bout de la salle. Digger était là-bas, enroulé avec de solides chaînes.
-Digger !! , fit Apala.
-Elle courut vers lui et...
-Halte ! , fit l'Ogre !
Il courut vers Apala affin de stopper sa manœuvre .
Elle courrait vite, elle atteignit Digger et, précipitée par le stress et le courage souffla son premier filament de glace, qui empreint aux chaînes et les fragilisa.
La simple pression de Digger rompu celles-ci et tous deux filèrent vers la sortie, plus haut.
L'ogre criait, courrait, mais n'était pas assez rapide pour rattraper ses deux proies.
Nos deux amis, sauvés et en sécurité dehors, soupirèrent.
-On s'en est sorti de peu, fit Apala.
-Sans toi je serais mort !
-Je t'avais dit de rentrer chez toi.
Apala avait encore en effet du mal à accepter la compagnie de Digger.
Sans un mot, tous deux reprirent la route.

A suivre, le chapitre suivant est déjà prêt, je le posterai dans la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roro0427
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 20/03/2011
Age : 24
Localisation : Petit village paumé du fin fond de la France XD

MessageSujet: Re: (fanfiction) Le joyau de vie.   Mar 22 Mar - 19:30

Tadaaaam ! Chapitre 4 !

CHAPITRE 4
Le voyage continue...


Une fois leurs esprits remis, ils reprirent leur route. Mais pour aller où ? Apala en devenais folle. Elle désirait plus que tout revoir ses parents. Ils marchèrent, marchèrent, jour et nuit… Voilà plus d’un mois qu’ils erraient, seuls. Digger avais découvert son pouvoir : le feu ; et Apala la glace – bizarre, pour un dragon bleu – qui leur servait rarement mais qui était bien utile contre les chauves-souris. Ils ne savaient pas encore vraiment voler puisqu’ils n’en avaient pas encore eu la réelle occasion. Ils étaient devenus doués en combats et tous leurs mouvements s’accordaient à la perfection. Tout se passait très bien, sauf pour Apala, qui secrètement aimait beaucoup Digger. Trop, à son avis. C’est un ami, c’est tout ! Se répétait-t-elle sans cesse.
Un beau soir de pleine lune, Apala et Digger planèrent jusqu’à une petite caverne claire, chaude et qui regorgeais de gibier.

-Je pars à la chasse ! Proposa Apala, visiblement de plus en plus gênée en compagnie de Digger.
-D’accord ! Fit-il. En réalité, il n’en menait pas large non-plus...

Apala dénicha donc un endroit dans la grotte (La grotte était semblable à un labyrinthe rocheux) où le gibier semblait abonder. Réellement, la seule chose qui lui donnait l’envie de s’aventurer dans cette partie sombre était là, qui recouvrais la totalité du sol la pièce. Tant pis pour la chasse, elle préférait inspecter ce lieu. Quand elle marchait, le sol s’illuminait faiblement. Apala remarqua alors une fissure dans le plafond, quand soudain la lumière de la lune pénétra le lieu, il devint si lumineux qu' Apala en perdit connaissance. Mais le problème n’était pas là : Digger commençait à s’inquiéter. Il se mit donc à sa recherche.

"Apala ! Apala ! Ou es-tu Apala ?!"

Quand il remarqua le coin lumineux. Il s’y risqua, mais il attendit que sa vue s’habitue peu à peu, quand il remarqua son amie étendu sur le sol lumineux. Il essaya de la réveiller, quand il comprit que la lumière était apparue si brutalement qu’elle en a perdu connaissance. Il la traîna donc jusqu’au refuge qu’ils avaient trouvé et lui confectionna un lit en mousse des bois. Apala se réveilla environ une heure après, complètement remise de ses émotions. Digger était parti chasser en attendant et ils dégustèrent deux souris chacun.

-Sacrée journée, non ?
-On a connu pire ! Je vais dormir. Merci pour tout Digger ! Bonne nuit.
-Bonne nuit Apala.

Une fois de plus, leurs rêves furent hantés par des dragons affolés, tués par un ennemi invisible. Mais cette fois-ci, ce fut plus précis que les fois précédentes : Un grand dragon les tuait sans pitié. Tous, jusqu’au dernier. Mais les seules choses que remarqua Apala étaient deux dragons morts. Deux dragons qu’elle connaissait bien. Deux corps ailés bleus. NON ! PAS... ça. Devant Apala se tenaient Tulys et Jlyre, son père et sa mère. Elle comprit soudain ou son songe l’avais emportée : à Flojik, en enfer. Elle était déboussolée et dû s’agripper au sol pour ne pas tomber. Non pas que ses parents allaient lui manquer – elle se doutait bien qu’ils étaient morts – mais qu’ils se soient pas allé à Trasjor, au paradis. Pourquoi ?...

Elle se réveilla en sursaut. Digger paraissait bouleversé, lui aussi. Apala lui expliqua alors son rêve dans les moindres détails.

-Moi, j’ai rêvé que ma mère Tasolys et mon père Solas étaient allés à Trasjor ! En même temps, ils n’avaient jamais rien fais.

Apala failli lui sauter à la gorge.

-Pardon ?! Tu insinue que mes parents sont des tyrans, des mauvais dragons ?!
Mais non, au contraire ! J’essaye de trouver une raison ! Dit Digger en reculant d’un pas.
-… Désolée Digger. Je savais que mes parents étaient morts mais de là à savoir qu’ils sont à Flojik et non à Trasjor me rend très malheureuse.
-Je sais. Et nous trouverons la raison. Ensemble. Ou pas.

Digger se serra alors près d’Apala. Ils étaient heureux. Mais ils ne pouvaient pas s’arrêter la. Ils continueraient ensembles.

Après une bonne nuit, Apala et Digger ont continué leur route. Un mois plus tard, après avoir affronté : une bande de chats sauvages, encore quatre ogres, d’innombrables corbeaux… Ils s’étaient arrêtés près d’un grand lac.

-Je suis crevée ! Se plaignit Apala.
-Moi aussi. Je me demande quand même pourquoi mes parents sont allés à Trasjor et pas les tiens.
-Oui. Dormons. Je préfère ne plus y penser, même si c’est dur. Mes parents n’ont jamais fais de mal à personne. Jamais.
-Bonne nuit Apala.
-Bonne nuit, Digger.

Cette nuit là, Digger ne trouva pas le sommeil. Il alla donc explorer le bosquet voisin. Quelle ne fus pas sa surprise en trouvant un petit dragon âgé d’à peine 1 an !

-Mais que fais-tu ici ?! Dit-il, bien conscient que le petit ne comprenais pas un mot de se qu’il disait. Je vais te ramener chez toi.

A suivre...
Chapitre 5 dans 5-10 minutes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roro0427
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 20/03/2011
Age : 24
Localisation : Petit village paumé du fin fond de la France XD

MessageSujet: Re: (fanfiction) Le joyau de vie.   Mar 22 Mar - 19:41

Et enfin le chapitre 5 ! J'ai eu du mal pour celui-là.

CHAPITRE 5
Une semaine bien chargée.


A peine finit-il ses mots que la petite bête s'enfuit en courant.
-Eh ! Attends ! Fit Digger.
Le petit dragon avait disparut. Digger, à la fois triste de ne pas avoir pu aider ce petit dragon et content de ne pas avoir à l’emmener avec lui, ce qui était dangereux, repartit.
Arrivé au refuge des deux compères, Digger y trouva Apala couchée sur un tronc, au bord d'une rivière dont le débit était assez faible.
-Que fait-tu ? Lui fit Digger.
-Rien, je regarde les poissons et … je me pose des questions.
-Quoi comme questions ?
-Tu penses qu'on va retrouver nos parents ?
-Bien sûr !
-Je perd espoir.
-Je comprend que c'est dur, mais il ne fait pas se décourager. Nous découvrirons la vérité.
Une voix survint au loin.
-Digger ! Te voilà ! Je t'ai cherché partout !
-Lustar ???!
-Nous avons un problème au village ! On est attaqué !
-Comment ???!
-Des inconnus.
-Certainement les mêmes que ceux qui ont attaqué le village d'Apala.
Apala intervint :
-Nous devons y aller ! Ces gens pourront peut-être nous donner des réponses claires.
-Bonne idée, répondit Digger.
-Tous deux montèrent alors sur le dos de Lustar, qui avait accepté de les accompagner.
Une fois arrivés près du village, nos deux amis remercièrent Lustar pour son aide et se mirent en route pour rejoindre le village.
Le feu régnait, la fumée réduisait la vue et encrassait le fond de la gorge. Les deux jeunes dragons avaient du mal à respirer.
-Ma maison est par ici ! Fit Digger.
-Je te suis, répondit Apala.
La maison était vide, … et dévastée.
-Il y a quelqu'un ?, fit Digger.
Pas de réponse.
-ARG !,cria Apala.
-Qu'y a-t-il ??
-Opale !!!!...
-Ma sœur ? Elle est ici ???
-Digger.
Il s'approcha d'Apala, ravi de retrouver sa sœur.
Bien, où est-elle ? Tu es s..... OH... oh .. non... ce n'est pas … POSSIBLE !
Digger était affolé, il paniquait, tournait en rond. Opale était bien là, effondrée par terre, sans vie. Apala baissait la tête en signe de deuil.
-On devrait sortir.
-Je pense, fit Digger, accablé.
Tous deux sortirent lentement de la demeure de Digger. Dehors, plus de panique, les inconnus avaient filé. Il était trop tard. Lustar les ramenèrent en silence à l'endroit où il les avait trouvés, près de la rivière que contemplait Apala il y a maintenant deux jours.
-Merci, Lustar, fit Apala.
-Je t'en prie.
-…

Digger descendait du dos rocailleux de Lustar, en silence. Pendant que celui-ci repartait, Apala entendit un bruit venant de la rivière. En regardant, elle y vit un petit dragon en train de s'amuser dan l'eau.
-Digger ? Fit-elle.
-Je viens.
Une fois arrivé, il reconnut ce petit dragon tout rose qu'il avait rencontré il y a trois nuit de cela.
-Eh ! Mais c'est toi ?
-Gna gna grr ssss.
-On en fait quoi ?, demanda Digger à son amie.
-Il n'est pas en sécurité ici. Nous n'avons pas le choix.
-Tu compte l'emmener ?
-Évidemment, je ne le laisserai pas seul ici.
Cette petite bête encore poilue avait l'air de son avis car elle remuait de manière excitée. La mort d'Opale ne quittait pas le cœur de Digger. Apala ne l'avait jamais connu, mais imaginait la douleur qu'un frère pouvait éprouver après la mort de sa petite sœur, sa petite protégée depuis des années.
C'est sous ce chêne encombrant que nos voyageurs passèrent la nuit, en compagnie de la petite dragonne rose. Le lendemain, tous trois furent réveillés brusquement par le bruit d'un grognement. Une dragonne violette se tenait en face d'eux. La petite dragonne, elle, semblait plus qu'heureuse et sauta dans les bras de la cause de son réveil, sa mère. Apala et Digger étaient figés devant cette créature mesurant le triple de leur taille.
-Vous avez retrouvé mon enfant à ce que je vois …
-Heu... effectivement., répliqua Digger.
-Puis-je vous le reprendre ? Ou faut-il que je perde mon sang-froid.
-Reprenez le, il est à vous., fit Apala.
-…
La grande dragonne repartit avec son petit, tournant brutalement le dos aux deux jeunes dragons, à moitié endormis.
-… Pas très amicale., rétorqua Digger, après que la dragonne ne soit plus visible.
-Je vois le topo..., répondit brièvement Apala.
Les deux compères s’assirent un moment, le temps de réfléchir à leur prochaine destination.
-On fait quoi ?, Demanda Digger.
-On se tait et on réfléchit.
-…
Nos deux amis furent donc silencieux, jusqu'à-ce qu'Apala ouvre la bouche pour parler.
-Il faut les trouver.
-Je sais, mais ils sont peut-être morts, nous n'avons aucune information.
-Pas eux.
-Nos parents ?
-Les inconnus.
-Et tu veux les trouver ?
-Si on les trouve eux, on trouvera nos parents. Le but est d'espionner leur campus pour se familiariser avec leur terrain. Nos longs mois de voyage nous ont forgés. Le physique comme le mental., Lança Apala, d'un ton sec.
-Je te rappelle qu'ils sont des centaines et …
-Nous sommes deux.
-Oui.
Les deux se turent à nouveaux, et un bruit aigu déchira le silence. Rien à voir avec le chant d'un oiseau, plutôt des plaintes … comme si quelqu'un se faisant torturer. Les deux sursautèrent.
-Allons voir ! Ça vient de là-bas !
Apala avait peur, tout d'un coup, mais n'hésitait pas à affronter le danger pour sauver quelqu'un.
Effectivement, un dragon était en train de s'attaquer à la mère dragonne qui les avait réveillé, deux heures plus tôt.
-Lâchez moi ! Vous n'avez pas le droit de faire du mal à ma fille ! Elle ne vous a rien fait ! Je suis seule pour la protéger ! LÂCHEZ LA !!!!!.
Plusieurs larmes de désespérance coulaient des yeux de la mère. Celles de l'enfant, c'étaient celles de la peur. Le dragon, violent et féroce, arracha le petit des griffes de sa mère. Digger, abasourdi, ne réfléchit pas une seconde avant de se lancer à sa poursuite. Le feu sortit tout seul de sa bouche grande ouverte, et carbonisa tout le dos écailleux du gros dragon. Celui-ci se tordait de douleur, se roulait par terre, il lâcha le petit. Avant de se sauver, le monstre cracha une sorte de fumée noire en visée de la mère. Celle-ci, après avoir humé l'air, s'effondra. Brut.
"Madame !" Hurla Digger.
Apala était horrifiée.
La jeune femme ne respirait pas. On aurait dit qu 'elle était …
-Non, ce n'est pas possible. Elle n'aurai jamais abandonner sa fille., rétorqua Digger.
-Personne n'est à l'abri. Même pas les mères. C'est juste horrible. Horrible !
Tous étaient maintenant couchés. Digger, Apala, l'enfant, et … la mère.
Deux heures qu'ils étaient là, quand la mère ouvrit les yeux. Digger, abasourdi, sauta de bonheur.
-Incroyable !!! Elle vit !! Apala !!!
-J'ai vu, fit-elle, une larme aux yeux en voyant la mère serrer son petit contre son ventre. Celle-ci répliqua, d'une voix fragile.
-Merci. Merci.
Elle pleurait à chaudes larmes, sa fille entre ses pattes.
-Emeraude. Je suis là.
-Hihihi
-Ma chérie. Vous avez sauvé ma seule raison de vivre. Encore merci. J'admire votre courage.
-Savez-vous qui était ce dragon ?, demanda Apala.
-Oui. Il fait partie de la colonie de l'Ombre, qui sert Malefor.
-Malefor ? , demanda Apala, intriguée.
-Le maître noir. Il colonise toutes les tribus, à commencer par la tienne, Apala.
-Mais comment le savez vous ??? Vous savez où sont mes parents ?
-Je fut jadis l'une d'entre-eux, Répliqua-t-elle avec honte.
Apala en resta bouche bée.
-Alors le dragon …
-Oui, voulait me tuer pour ne pas que je parle. A qui que se soit. De leur cachette.
-Pouvez-vous nous le dire ? C'est de la plus haute importance.
-Bien-sûr, Je suis partie pour ça. Pour que quelqu'un les arrête. Leur repère est tout proche, à une dizaine de kilomètres de là. Derrière la Vallée de l'Ombre.
-Digger, le plan que nous avons mis au point ce matin est sur le point de se réaliser. Demain, à la première heure, nous commenceront l'espionnage.
La nuit fut longue et mouvementée. Leurs rêves de Trasjor et Flojik se prononcèrent de façon plus précise.
Apala contemplait les deux corps sans vie de ses parents. Une croix rouge se dressait tout contre eux. C'était le signe de Flojik. Cette vision se dissipa, une autre apparut. Un énorme dragon se battait contre Tulys et Jlyre.
« Arrêtez ! » Cette voie résonnait dans la tête d'Apala.
« Jamais. »
A ce moment précis, Jlyre griffa son adversaire d'un coup de patte bien placé. Cela déchirait une sorte de pendentif porté par le monstre, qui n'eut pas l'air de s'en rendre compte. D'une attaque magique puissante et sombre, il tuait dans la pénombre les deux combattants qui s'écroulèrent par terre. Morts.

-Morts ! Cria Apala en se réveillant brutalement.
-Hein ? Que se passe-t-il ??!, fit Digger.
-Rien. Il fait déjà jour.
-J'allais te réveiller.
L'aube était en effet bien ici. Les nuages roses se reflétaient dans le lac, non loin d'ici.
-La vallée n'est plus bien loin., fit Apala.
-C'est l'heure.
Tous deux se regardèrent dans les yeux, et avancèrent en disant au revoir à la mère dragonne.
-Bon voyage !
-Merci ! Bonne chance pour votre fille ! Faites attention à vous !
Ils s'éloignèrent, se disant qu'elle n'était pas si méchante que ça. L'entrée du repère était visible. Après quelques minutes de marches dans la chaleur du désert, nos deux amis observèrent l'entrée de plus près. Cachés.
Bien entendu, l'entrée était gardée. Pas étonnant.
-Et zut. Fit Digger.
-Ne me dit pas que tu t'attendait à rentrer sans aucun soucis.
-… T'as une idée ?
-Oui. Faisons-nous passer pour des apprentis de leur tribu.
Les deux s'approchaient, la tête baissée.
-Halte ! Qui-êtes vous ?, demanda l'un des gardiens.
-Des apprentis. Nos parents nous attendent à l'intérieur.
-Prouvez le ! Montrez moi vos méthodes de combat !
Le gardien s'approcha, Les deux se dressaient. Apala dit à Digger que leur voyage les avaient suffisamment entraîné pour prouver leur force au gardien. Celui-ci attaqua par derrière. Les deux esquivèrent puis se retournèrent à une vitesse surprenante pour frapper l'ennemi de face.
-Ok entrez.
-Merci bien.
La grotte était sombre, mais gigantesque. Les deux se faisaient discrets et surprirent une conversation entre deux dragons.
« OU EST IL ???!!! »
« J ai dû le perdre au village des prairies aux cratères, lors de mon combat contre Jlyre et Tulys. »
« Ce soir, tu y retournes. »
« Compris ».
Apala en déduit de cette conversation que cette chose que le dragon a perdu était quelque chose de très important. Elle remarqua une étrange ressemblance entre le dragon qui a perdu l'objet et celui qui a tué ses parents dans son rêve. Ses yeux s’écarquillèrent en se rappelant le moment de son rêve ou son père avait arraché un pendentif à son assassin avant de mourir.
-Oh ! Cria-t-elle.
-Qu'y a-t-il , Apala ?
-Nous allons dans mon village.
-Mais...

L'objet égaré par le dragon était-il ce fameux pendentif ? Était-il si important ?

A suivre...

Et voilà ! C'est tout ce que j'ai écrit, je vais faire la suite ce soir. Profitez que je n'ai pas écrit le chapitre suivant pour poster vos critiques pour que j'en tienne compte dans la rédaction de la suite.
Je vous remercie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tranchodon
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 16/11/2010
Age : 20
Localisation : Je suis a Isshu sur l'ordi du centre pokémon

MessageSujet: Re: (fanfiction) Le joyau de vie.   Mer 23 Mar - 1:18

oui XD :rire:

_________________
Tranchodon:

CA SoulSilver :1849-8322-5745
CA Heart Gold:3653-7852-7173
CA Blanche:2064 8626 3730
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemonbestwishes.1fr1.net
roro0427
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 20/03/2011
Age : 24
Localisation : Petit village paumé du fin fond de la France XD

MessageSujet: Re: (fanfiction) Le joyau de vie.   Mer 23 Mar - 21:38

Je suis vraiment désolé :snif: je suis pris par le temps et je n'ai pas commencé le chapitre suivant :ouin:
Peut-être ce week-end :ok:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tranchodon
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 16/11/2010
Age : 20
Localisation : Je suis a Isshu sur l'ordi du centre pokémon

MessageSujet: Re: (fanfiction) Le joyau de vie.   Ven 25 Mar - 3:46

ok :ok:

_________________
Tranchodon:

CA SoulSilver :1849-8322-5745
CA Heart Gold:3653-7852-7173
CA Blanche:2064 8626 3730
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemonbestwishes.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (fanfiction) Le joyau de vie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(fanfiction) Le joyau de vie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La 1re fanfiction: Gravitation : le numéro d'hypnose
» Les fanfiction.
» Ce doux joyau!
» [ Fanfiction à "chapitres" ] Kuroshitsuji
» [ Fanfiction HP 3/3 ] Sleeping with Ghost

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Best Wishes  :: Spécial FanFics :: Spécial FansFics-
Sauter vers: